Tout savoir sur les NAC

NAC est une expression créé vers les années 80 par un vétérinaire Lyonnais « Michel Bellangeon » pour désigner des animaux non-domestiques. L’homme a toujours voulu domestiquer diverses espèces d’animaux pour en faire un compagnon partageant leur quotidien.

Que sont les « nouveaux animaux de compagnie » abrégé NAC ?

Les NAC désignent en générale tous les animaux appartenant à des espèces non reconnues par la législation comme carnivores domestiques, c’est-à-dire autres que le chat et le chien. En général, ce sont les animaux capturés dans la nature ou origine d’élevage.

De nos jours, il est possible d’avoir ces animaux chez soit comme animal de compagnie. En revanche, ils exigent d’avoir des connaissances spécifiques et d’être toujours vigilant puisqu’ils ne sont pas des animaux domestiques

La loi du 28 janvier 2015 a reconnu comme quoi, les animaux sont aussi des êtres vivants. Par rapport à cela, chaque propriétaire est dans l’obligation de considérer son animal de compagnie comme un membre de la famille, d’être responsable et de bien s’en occuper. 

Les NAC ne sont pas appelés « nouveaux » animal de compagnie pour aucune raison. Ils indiquent ainsi des animaux qui ne sont pas destinés à être adoptés. 

Quels sont les différents types des NAC ? 

On compte les nouveaux types de NAC : 

  • Les oiseaux : le perroquet, canaris…
    Les rongeurs : rat, lapin, hamster, cochon d’Inde…
    Les serpents : couleuvre, python, boa
    Les lézards : iguane, caméléon

Comme vous voyez, la plupart des animaux sont regroupés sous les termes dangereux ou malfaisants. Voici donc les principes que vous devriez savoir concernant les NAC :

  • Avoir un endroit adapté avec son impératif biologique de son espèce
    • Être compétent pour leur maintien
    • Être vigilant avec les risques qui peuvent nuire à la sécurité de l’animal et aux tierces personnes
    • Ne jamais laissé l’animal sans surveillance
    • Identifier l’animal chez un vétérinaire pour NAC
    • Se munir d’un certificat de cession de l’animal indiquant que l’animal n’a pas été acheté illégalement

Au niveau du code de l’environnement, le non-respect d’une ou certaines de ces conditions peuvent entraîner au propriétaire 2 ans de prison et 15.000 euros d’amende. De cette façon, il est très important de les suivre à la lettre.


Vous devrez savoir aussi que pour la détention d’un ou plusieurs de ces animaux, il est obligatoire d’avoir un certificat de capacité. C’est un document affirmant que vous êtes compétent pour le maintien et l’élevage d’animaux d’espèces non-domestique. Ce document s’obtient par une justification de diplôme agréé ou d’une expérience professionnelle de moins de 3 ans avec l’une de ces animaux. Dans tous les cas, il est strictement interdit d’utiliser ces animaux pour des buts lucratifs.

Le propriétaire d’un NAC doit fournir une nourriture équilibrée avec la quantité requise pour eux sans oublier les bonnes conditions d’hygiène. Mais il ne faut pas oublier de consulter l’avis d’un expert en cas de besoin.

Vu que les NAC sont tellement opposées des animaux domestiques, il est très probable qu’ils causent des dégâts plus importants, qu’ils aient été à la garde ou non, le propriétaire sera toujours reconnu comme responsable.

Que faire dans ce cas pour se préparer dans ce cas ? Les NAC peuvent-ils être assurés ?

En effet, comme les animaux domestiques les NAC peuvent être assurés, la seule différence, ce sera au niveau du tarif. Vous pouvez trouver plusieurs garanties, mais l’important si vous souhaiter être pris en charge concernant les dégâts et les victimes causés votre compagnon, c’est la garantie responsabilité civile.

De cette façon, si vous souhaitez faciliter votre tâche concernant votre animal, le mieux c’est de prendre une assurance. Voici quelques exemples de garantie que vous pouvez prendre concernant les NAC :

  • Remboursement des frais vétérinaires en cas de consultation, de maladie ou d’hospitalisation
    • Responsabilité civile
    • Remboursement des frais occasionné par un accident
    • Une garantie maintenant la vie de votre animal

Il est aussi nécessaire de savoir que ce ne sont pas tous les NAC qui peuvent être assuré. Premièrement, aucune compagnie n’acceptera d’assurer un animal qui est interdit en France. Si vous choisissez d’avoir un lapin, furet, cobaye, perroquet ou perruche, leur trouver une assurance ne sera pas difficile. 

Par contre, les animaux exotiques sont souvent exclus, comme les caméléons, lézards et serpent. Ces animaux sont très fragiles, mais surtout que la plupart des personnes assurent des animaux domestiques, donc il leur rapporte peu de les assurer. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible pour vous de trouver une assurance pour votre compagnon. Par chance, vous pouvez trouver une, mais le tarif sera un peu plus élevé.

Nous pouvons bien voir que les NAC ont besoin plus de soins et d’attention que les simples animaux domestiques. Vous pouvez d’ailleurs passer du temps avec l’animal afin qu’il puisse se sentir en sécurité avec vous et son nouvel entourage.

Malgré les risques qu’on peut avoir pour adopter des NAC, ce sont des êtres comme nous qui ont besoin d’affection et d’amour. Il ne faut pas oublier que nos animaux nous apportent beaucoup de plaisir et de joie dans notre quotidien de plus ils sont un excellent allié pour notre santé. Pour terminer, si vous avez une expérience concernant l’un de ces animaux, les aimes et souhaite avoir de la compagnie, adopter un des NAC.